Complexe de Cendrillon

Concept développé dans l’ouvrage du même nom par la psychothérapeute américaine Colette Dowling, le complexe de Cendrillon désigne la peur qu’ont certaines femmes de l’indépendance, peur inconsciente produite par des siècles de conditionnement culturel et social. Cette peur de l’indépendance serait le corollaire de la peur de ne plus être aimée, les femmes ayant intégré la croyance que le célibat subi serait le trop cher prix à payer pour leur indépendance.
Mais aujourd’hui, Cendrillon est-elle décomplexée ? Décomplexée, faut voir… mais, à coup sûr, sous pression ! Car Cendrillon ne lâche rien, elle veut tout ! Elle veut toujours le beurre (l’amour), souvent l’argent du beurre (la maternité) et, c’est récent, la liberté et l’égalité en prime. Et c’est là que ça se corse.
Si Cendrillon veut conserver ses privilèges de princesse (le prince, la lignée et le château cosy), elle veut aussi se réaliser en tant que sujet. Mais pas sujet du roi, sujet d’elle-même, libre et égale, partie réaliser son désir dans toutes les sphères du royaume.
On lui souhaite du courage et la santé, car ça en demande de l’énergie d’être une princesse moderne, au royaume du sujet décomplexé…


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

%d blogueurs aiment cette page :