Amour avec un grand A

À l’« amour conforme », expression aboutie de l’« amor fati » (aujourd’hui assigné à son destin social), choix édicté par les institutions (au premier rang desquelles l’institution familiale) s’opposerait l’« amour pur », « île enchantée » dans laquelle les rapports de domination s’abolissent.
Même si derrière les sentiments les plus subjectifs s’expriment toujours des contraintes sociales objectives (même le coup de foudre peut se prêter à une radiographie, comme le démontrent nos sociologues), nous avons sans doute besoin de croire à l’Amour, avec un grand A, petit supplément d’âme irréductible, absolument personnel, qui parvient à transcender, ne serait-ce que de manière infime et fugace, le déterminisme social très profond dans lequel il s’inscrit.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

%d blogueurs aiment cette page :