Cheffe

Équivalent pour une femme de chef (personne qui a l’autorité). La forme cheffe est surtout utilisée en Suisse romande, mais est maintenant utilisée aussi officiellement en France par le ministère des Droits de la femme (et d’autres ministères) pour la féminisation des fonctions. Ce qui donne des petites phrases savoureuses lues sur le site de RTS INFO (Suisse) : « La cheffe Tanja Grandits a été nommée cuisinier de l’année 2014. »
À ne pas confondre avec son prix de 2006 comme « cuisinière de l’année », c’est-à-dire dans une catégorie réservée aux femmes ! Alternative : cheffesse. Ce néologisme populaire paraît surtout employé par plaisanterie pour le sens « femme dirigeant un service dans une administration. » Plus drôle : cheftaine, avec un petit côté « girl scout » ? Féminin de l’ancien français cheftain (qui lui, a disparu) du latin capitanus (dérivé de caput : tête) il a longtemps servi de féminin à « chef » avant que « cheffe » ne soit promu. Où l’on notera d’ailleurs que « capitaine » n’a pas eu besoin de féminin…
Perplexe : cheffe d’orchestre ou cheftaine d’orchestre ou femme chef d’orchestre ? La chef est en passe de devenir cheffe, mais « La cheftaine des rameuses, ayant laissé tomber à l’eau un bijou en forme de poisson, cesse de ramer et avec elle toute l’équipe » (Les Contes du Papyrus Westcar.).
Cessons de ramer, assumons d’être cheffe.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

%d blogueurs aiment cette page :