Enfant

Talon d’Achille de nombreuses femmes.
 Lorsque l’enfant paraît, la famille se réordonne. La naissance du premier enfant agit généralement comme un révélateur : là où pouvait régner une certaine égalité entre homme et femme, l’enfant rompt l’équilibre. La répartition des tâches se modifie au détriment de la femme devenue mère et, corrélativement, la place de chacun dans la sphère privée comme dans la sphère professionnelle évolue.
C’est à la fois le fruit de contraintes pratiques (quelle que soit sa bonne volonté, le père ne peut se lever la nuit pour donner le sein) et le résultat d’évolutions symboliques. De ce point de vue, la femme tend parfois la première à revendiquer cette prééminence nouvelle, liée à son statut tout neuf, méconnaissant les effets à long terme de cette « légitimité » maternelle : elle se sent valorisée d’être traitée comme une mère.
Lorsque l’enfant paraît, les résolutions s’envolent souvent. Et les plus féministes, les plus volontaires aussi, peuvent s’effacer pour laisser la place à des mères trop heureuses de réactiver des rôles bien connus, rassurants, même s’ils se révèlent finalement aliénants. L’enfant paraît. Adieu la répartition équilibrée des tâches, adieu les engagements inspirés par un souci d’égalité et les rêves d’interchangeabilité ! Mais l’enfant grandit… et tout peut être réinventé…


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

%d blogueurs aiment cette page :