Parité, égalité

À mon amie Léa, pas encore sortie du ventre de sa maman, mais déjà égérie de la Journée internationale des droits des femmes 2013.
 « En France, les Hommes naissent libres et égaux… sauf les femmes ! » Parité n’est pas égalité, mais sans parité pas d’égalité… Ce que disent les définitions. Étymologie : du bas latin paritas, parité, égalité, venant du latin classique par, égal à, pareil, apparié, semblable, de même force, de même talent.
La parité est un concept d’égalité d’état ou d’équivalence fonctionnelle.
Ce concept est également lié au chiffre deux. On le retrouve dans plusieurs domaines : mathématiques, physique, informatique, économie…
 En sociologie, la parité fait référence à l’égalité des sexes et l’accent est porté à la correction des inégalités : le principe de parité a pour projet de lutter contre une disparité tant dans le domaine de la représentativité dans les institutions, que de l’égalité de traitement entre les hommes et femmes.
Ce que disent les chiffres :
Malgré tout un arsenal juridique et des années de débats, la parité hommes-femmes est loin d’être acquise.
– Dans le monde du travail, si les femmes représentent 47% du nombre des travailleurs, elles sont sur-représentées dans les emplois précaires (80% des temps partiels, 75% des travailleurs à bas salaires, 62% des emplois non qualifiés) et sous-représentées sur les postes à responsabilité (39% des cadres et 12% des chefs d’entreprise de +50 employés, 11% des « top executives » des 20 plus grosses entreprises françaises).
– En politique, malgré le premier gouvernement paritaire de la présidence de François Hollande, seuls 22% des sénateurs, 27% des députés et 14% des maires sont des femmes…
– Si filles et garçons ont les mêmes droits à l’éducation, leur orientation scolaire varie considérablement. Les filles représentent 53% des bacheliers, 70% des étudiants en lettres et sciences humaines et moins de 30% dans les sciences fondamentales. Si les filles représentent 59% des universitaires, elles ne sont que 42% des élèves en classes prépas (75% pour les prépas littéraires, 30% pour les prépas scientifiques).
– Les femmes gagnent en moyenne 25% de moins que les hommes.
– Leur retraite est inférieure de 35% en moyenne.
– Elles consacrent 1h45 de plus par jour aux tâches ménagères.
Ce que je t’en dis moi, Léa, de la parité : si rien ne change, en termes de parité…
– Tu seras une meilleure écolière, mais bac en poche, tu choisiras probablement des études moins porteuses en termes de débouchés que les garçons de ton lycée…
– Et, dès ton premier job, tu seras moins bien payée que ton copain de promo… car tu n’auras pas osé négocier ton premier salaire…
– Au boulot, tu devras travailler deux fois plus dur pour décrocher ta promo, et ta rémunération progressera moins vite.
– La maternité sera un frein à ton évolution de carrière, même si tu choisis de ne pas avoir d’enfant…
– Tous les ans, au cours des revues de performance, tu te sous-estimeras, mettant en avant tes axes de développement, tandis que tes homogènes masculins se sur-estimeront et loueront leurs succès et accomplissements… Et quand les nouvelles nominations ou primes exceptionnelles tomberont, tu seras consternée de n’avoir pas été considérée…
– Tu auras moins confiance en toi que tes collègues masculins…
– Plus tu prendras de responsabilités, plus tu te sentiras coupable envers ta famille… et contrairement aux hommes, plus tu réussiras professionnellement, moins tu seras appréciée…
– Quand tu pousseras un coup de gueule pour t’imposer au travail, on te prendra pour une hystérique… Mais si tu n’en pousses pas, tu seras la potiche qui manque de poigne et de leadership…
– Si tu es jolie et sexy, on attribuera ton succès à ton physique… Mais si tu n’as pas tous les atouts physiques associés aux canons de la féminité de l’époque, on te le reprochera, tu peux faire un effort quand même !
– On te considèrera bien plus efficace pour les tâches ménagères…
– Et quant aux réunions parents d’élèves, ce sera à toi de te les coltiner !
Voilà, Léa, la parité hommes-femmes, c’est pas gagné ! Tu peux compter sur nous pour essayer de faire changer les choses et de t’ouvrir le chemin… Car ce serait bien dommage que tu réduises la parité à la définition obstétrique : la parité d’une femme (du latin pario, enfanter, accoucher) est le nombre total d’enfants vivants qu’elle a mis au monde !


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

%d blogueurs aiment cette page :