Une pilule difficile à avaler

Je connais une femme formidable. Nous l’appellerons Annie. Annie est née en 1940. Elle a quatre enfants dont les « aînés ex-aequo », deux jumeaux fille et garçon nés en 1961. Les dates sont importantes, on parle là dans cette histoire de phases et de déphasage.  Annie et son mari né en 1940 lui aussi ont encore aujourd’hui 20 ans de plus que leurs deux aînés. De jeunes parents assurément.
Assez récemment, alors que « les jumeaux » discutaient avec leur mère de leurs vies respectives, Annie a évoqué un point de leur passé commun à eux trois. Elle leur a dit ça simplement, sans malice, sans reproche et sans polémique aucune : « … En fait, vous êtes arrivés un peu tôt par rapport à la pilule… » Pourquoi a-t-elle dit ça à ses enfants, ce jour-là, 50 ans plus tard ? Revenons un moment sur les dates et le passé.
1960 : Annie, fille d’agriculteurs, brillante, commençait Sciences Po et se destinait à l’ENA. Il est des buts qui s’imposent à certaines comme des évidences à atteindre sans efforts, ni besogne ni lauriers. Je veux faire ça tout simplement. Ces écoles existent toujours, la première formant des journalistes qui s’appliquent à mépriser ceux qui ont fait la deuxième. Revenons aux dates.
1961 : La naissance des jumeaux bouscule cette évidence : Annie ne fera finalement aucune de ces deux écoles même si elle accédera par la suite à l’excellence professionnelle, intellectuelle et à l’autonomie financière. Nous appellerons Dominique le mari d’Annie et père des enfants. À la naissance des jumeaux, Dominique est déjà étudiant en médecine. Lors de cette situation « inattendue », Annie et Dominique étaient mineurs, 21 ans à l’époque, et se trouvaient financièrement assez courts. Il fallait donc travailler pour nourrir les enfants. Un choix fut fait.
1967 : la loi Neuwirth est adoptée en France. Elle amende une loi de 1920 prohibant la contraception.
1968 : « Jouissez sans entraves. »
2013 : à 70 ans passés, Annie et Dominique ont toujours une activité professionnelle et travaillent donc sans discontinuer depuis l’âge de 21 ans.
2013 : il est toujours aussi difficile pour une femme de résoudre cette équation fragile qui consiste à fonder une famille, s’épanouir professionnellement, socialement et devenir autonome financièrement…
Février 2013 : les aînés d’Annie et Dominique ainsi que leurs deux petites sœurs pensent que c’est plus « cool » d’avoir une mère psychanalyste que haut fonctionnaire à la retraite.

%d blogueurs aiment cette page :