Plafond de verre

De l’anglais glass ceiling : Expression apparue aux États-Unis à la fin des années 70. Elle est utilisée pour souligner la difficulté d’accès des femmes aux postes à responsabilités. Deux facteurs jouent contre la promotion des femmes cadres : les interruptions de carrière et une pratique du temps partiel plus fréquente, liées à la famille, même si elles ont moins d’enfants que leurs homologues masculins. À l’inverse, le niveau de responsabilités augmente chez les hommes en fonction du nombre d’enfants !
Certains ont également pu parler de « plancher glissant » : on a l’impression d’y être arrivée et, au dernier moment, c’est la chute… Ces inégalités homme-femme perdurent en France, notamment parce que l’un des critères d’efficacité professionnelle est le présentéisme. Si vous n’accumulez pas les heures au bureau, point de promotion !
Or cette attitude n’est en rien un gage d’efficacité professionnelle, comme l’a écrit Françoise Giroud en 1983 : « La femme sera vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignera une femme incompétente. »


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

%d blogueurs aiment cette page :